SORTIR DU MODE AUTOMATIQUE – Apprendre à utiliser son appareil

apprendre à utiliser son appareil photo

SORTIR DU MODE AUTOMATIQUE

Réglages reflex

Vous souhaitez sortir votre appareil photo du placard et commencer à comprendre ses réglages ?

Il est temps de tourner la molette, de quitter votre zone de confort et de sortir du mode automatique.

Comment sortir du mode automatique ?

Pour commencer, il est très important de bien comprendre les bases de la photographie, à savoir : L’ouverture, la vitesse et la sensibilité.

Ces 3 notions, bien équilibrées et bien maîtrisées, vous permettrons de faire beaucoup de choses. Alors mettons pour l’instant de coté tout le reste (modèle de l’appareil, type d’objectif, focale, format, indice de luminosité, flash, etc.) et commençons par maîtriser la base.

Quand j’ai commencé dans la photo et avant de faire de vraies formations, j’ai fait comme tout le monde : regarder des tutos et lire des articles pour essayer de comprendre mon appareil photo. Et ces 3 notions de bases, mélangées à une quantité d’autres termes techniques, je n’arrivais pas à bien les assimiler. Résultat : je ne comprenais pas pourquoi ma photo était floue, pourquoi elle perdait en qualité, pourquoi elle était complètement blanche ou pourquoi l’appareil ne voulait même pas déclencher, alors je finissais par affiner les réglages un peu au hasard.

J’ai donc décider de regrouper dans cet article tout ce qui m’as permis de comprendre enfin, et de réaliser les images que j’avais imaginées.

Sortir du mode automatique : Découvrir les modes semi-automatiques

Je vous propose donc d’étudier 2 modes de votre appareil photo qui couvriront la plupart de vos besoins : le mode « priorité à l’ouverture » et le mode « priorité à la vitesse ». mais avant, je vous en explique les 3 variables :

L’ouverture diaphragme, ou ouverture focale

L’ouverture, c’est la taille d’ouverture du diaphragme. Plus le diaphragme est ouvert, plus la lumière va entrer. Cette ouverture est notée f suivi d’un chiffre allant de 1.2 à 22.

Attention, plus le chiffre est petit, plus l’ouverture est grande !

ouverture diaphragme

La vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre et laisse entrer de la lumière. Plus cette vitesse est lente, plus la lumière va entrer. Cette vitesse est exprimée en seconde ou fraction de seconde.

Attention, sur certains appareils, une vitesse de 1/200 seconde est simplement notée « 200 ». Donc une vitesse « 10 »  = 1/10ème de seconde est lente tandis qu’une vitesse « 1000 » = 1/1000ème de secondes est très rapide.

vitesse obturation

La sensibilité (ISO)

La sensibilité, notée ISO sur votre appareil, est la sensibilité du capteur à la lumière.

Plus la sensibilité est faible, plus la qualité de l’image est importante. Choisir une sensibilité plus élevée permet de gagner en luminosité mais dégrade la qualité.

Mon conseil : En mode Av/A ou TV/S, vous pouvez choisir de laisser les ISO en automatique ou non. Oubliez le mode ISO Auto et choisissez le valeur minimum pour une meilleure qualité, augmentez manuellement si la photo n’est pas assez lumineuse !

Une fois ces 3 notions comprises, nous pouvons passer aux 2 modes qui nous intéressent aujourd’hui et qui vont nous permettre un large choix dans la créativité.

Utiliser le mode priorité à l’ouverture (AV ou A)

Lorsque vous sélectionner ce mode, vous allez choisir 2 variables : l’ouverture et la sensibilité ISO. Votre appareil photo va ensuite choisir la vitesse adaptée pour que l’image soit correctement exposée (ni trop sombre, ni trop lumineuse).

Pourquoi et comment choisir l’ouverture de votre diaphragme ?

Choisissez une grande ouverture (petit chiffre) si vous voulez que le sujet principal soit net et que le reste soit flou (c’est ce qu’on appelle une petite profondeur de champs). Une petite profondeur de champs permet de mettre en valeur le sujet et donne beaucoup de cachet et de douceur à l’image.

Choisissez une petite ouverture si vous voulez que la photo soit nette dans sa totalité.

Attention !

Si vous choisissez une grande ouverture, l’appareil va équilibrer la quantité de lumière entrante en vous proposant une vitesse rapide. Si vous souhaitez par exemple réaliser un flou de mouvement avec une faible profondeur de champs, il faudra passer en mode manuel !

Si vous choisissez une petite ouverture, peu de lumière va entrer, l’appareil va donc réduire sa vitesse. Et une vitesse inférieur a 1/50 ou 1/100 selon les objectifs va provoquer une photo floue si elle est prise sans trépied. Pour compenser, vous pouvez augmenter la sensibilité ISO, l’appareil vous proposera ainsi une vitesse moins lente.

Mon conseil :

Réglez votre ISO au minimum et choisissez l’ouverture qui vous plait, si la vitesse descend en dessous de 1/50, posez votre appareil sur un trépied ou augmentez la sensibilité ISO jusqu’à obtenir une vitesse correcte. 

Grande profondeur de champs

Ouverture : f8

Vitesse : 1/25

ISO : 100

photographe culinaire

Ouverture : f2,2

Vitesse : 1/320

ISO : 100

Utiliser le mode priorité à la vitesse (TV ou S)

Lorsque vous sélectionner ce mode, vous allez choisir 2 variables : la vitesse et la sensibilité ISO. Votre appareil photo va ensuite choisir l’ouverture adaptée pour que l’image soit correctement exposée (ni trop sombre, ni trop lumineuse).

Pourquoi et comment choisir la vitesse d’obturation ?

Choisissez une vitesse lente si vous voulez obtenir un mouvement flou et une vitesse rapide si vous voulez un mouvement net.

Une vitesse lente est également adaptée aux photos de nuit, mais dans ce cas, il faudra passer en mode manuel.

Attention !

Si vous choisissez une vitesse très lente, votre appareil photo va vous proposer une petite ouverture. Une fois la plus petite ouverture possible atteinte, l’appareil photo ne pourra plus équilibrer l’exposition et refusera de déclencher. Pour ce genre de photo, il vaut mieux attendre la tombée de la nuit ou installer un filtre sur votre objectif limitant la lumière entrante.

Si vous choisissez une vitesse rapide, votre appareil va vous proposer une grande ouverture et donc une faible profondeur de champs. Si vous souhaitiez une grande profondeur de champs, augmentez la sensibilité ISO ou éloignez vous du sujet (plus la distance appareil-sujet est grande, plus la profondeur de champs augmente).

Mon conseil :

Choisissez le vitesse qui correspond à votre besoin. Surveillez que l’ouverture proposée soit réalisable et corresponde au rendu souhaité. Au besoin, augmentez les ISO ou éloignez vous du sujet.

Réglages reflex

Vitesse : 1/640

Ouverture : f2,2

ISO : 200

Pause longue

Vitesse : 2′ ‘

Ouverture : f2

ISO : 100

Les commentaires sont fermés.