Photographe culinaire – Fixer ses tarifs

prix photographe

Photographe culinaire : fixer ses tarifs

Vous souhaitez déterminer vos tarifs de photographe et vous ne savez pas par où commencer ? 

Commencez par vous poser cette question : que vaut 1h de votre vie ?

Difficile à estimer… Pour cela, voici le calcul qui m’a été enseigné en école de photographie.

Le salaire du photographe

Commencez par déterminer le salaire brut annuel dont vous avez besoin. Il doit comprendre vos dépenses professionnelles (matériel, formation, cotisations, impôts, etc.), vos dépenses personnelles « pour vivre » (loyer, charges, courses, etc) et vos loisirs.

Divisez ce montant par 12, ou moins si vous avez des mois off.

Vous obtenez ainsi un salaire annuel qui vous permettra de couvrir toutes vos dépenses.

Pour calculer votre coût horaire, déterminer le nombre d’heures par mois que vous pouvez consacrer à votre activité. Divisez ensuite votre salaire brut mensuel par ce nombre d’heures.

Les coûts de cession des droits patrimoniaux

A ce coût horaire viennent s’ajouter les coûts de cession des droits patrimoniaux. Vous êtes payé pour votre travail, mais l’exploitation de vos images a également un prix.

Ce prix dépend de plusieurs critères : le lieu d’exploitation (régional, national, mondial).

Eh oui, on ne facture pas la même chose au un restaurant du coin qui publie sur les réseaux sociaux et à une grande entreprise qui affichera vos photos sur tous les abris bus !

Si vous voulez vous faire une idées des tarifs pratiqués, vous pouvez jeter un œil au barème UPP.

Attention toutefois, les barèmes sont donnés à titre indicatif et selon le client, ils peuvent faire exploser la facture.

Tarifs de photographie : Ne vous comparer pas aux autres !

La photographie est un métier artistique et le jugement d’une œuvre est par nature subjectif et libre à chacun. Chaque photographe est différent, chaque client est différent et chaque projet est différent ! Inutile donc de vous comparer aux autres.

Assumer ses tarifs de photographe

Une fois que vous avez fixé votre tarif, assumez-le !

Si vous pensez que vous êtes trop cher, alors vous êtes trop cher ! Trouvez le prix avec lequel VOUS êtes aligné, celui qui ne vous fait pas rougir et vous justifier avant même d’avoir envoyer le devis, celui que vous pensez valoir. Une fois que vous l’avez trouvé, restez en accord avec vos valeurs et assumez le pleinement.

Quelque soit votre prix, il y aura toujours des clients pour qui vous êtes trop chers et d’autres pour qui vous n’êtes pas assez chers. Alors restez ouverts et à l’écoute, mais n’y accordez pas une importance démesurée…

Apprendre à dire non

Votre tarif est maintenant fixé et vous êtes confiant. N’ayez pas peur de dire non à un client, de refuser une prestation si vous n’êtes pas aligné. C’est difficile au début, quand on guette avec impatience nos premiers clients, mais avec le temps on apprend à prendre confiance.

Ne vous bradez pas non plus. Un client qui n’est venu que vous un prix très bas ne vous apportera rien de bon, il n’aura aucune conscience de la qualité du travail et vous embêtera jusqu’au bout. Alors qu’un client qui a conscience de votre valeur et qui est prêt à payer pour ça respectera votre travail.

Gardez en tête ce principe :

Beau + Pas cher = plus long

Beau + Rapide = plus cher

Pas cher + Rapide = Moins beau

Pas cher + Beau + Rapide = REFUSEZ !

Quels sont les tarifs des photographes culinaires :

A titre indicatif, le tarif horaire d’un photographe culinaire se situe généralement entre 50 et 100€. Il dépend de l’expérience du photographe, de la complexité du projet, du client et de la destination des images.

Photographe, avez-vous le bon tarif ?

Maintenant que vous avez déterminé votre tarif, que vous êtes conscient de tous les critères à prendre en compte et que vous êtes (presque) prêts à l’assumer, je vous propose un petit test rapide pour savoir combien vaut votre temps :

Question 1 : On vous propose de passer 1h à attendre au téléphone pour gagner un cadeau. Quelle doit être la valeur minimale pour que vous acceptiez ?

Question 2 : Pour quel montant seriez vous prêt à effectuer une tache simple et sans intérêt pendant 1h ?

Question 3 : Quel est votre revenu horaire actuel (incluez le temps de transport, de prospection, d’appels etc.) ?

Question 4 : Quel serait votre revenu horaire idéal ?

Faites la moyenne de vos 4 réponses, vous obtenez la valeur d’une heure de votre temps. Gardez ce montant en tête, il vous aidera à prendre les bonnes décisions lorsque vous fixez vos tarifs.